Dans cette âme arrachée, n'ayant point de couleur,

Dans ce cœur enterré, oubliant son bonheur,

Tes yeux enracinés, pénètrent en ma demeure,

La douleur effacée, inondant quelques peurs,

 

En toi ma flamme revit, écrivant l'espérance,

De ce bel incendie, brûlant en opulence,

La foudre m'a sourit, éclatant son essence,

Dans mon âme épanouie, vivant ma renaissance,

 

Quel mot dois-je inventer, pour une âme bien trop belle ?

Quelle chanson dois-je écrire, pour un cœur si fidèle ?

Les étoiles ont pleuré, et leurs larmes éternelles,

M'ont données un sourire, maintenant immortel.

Les étoiles ont pleuré

Le murmure de ton ombre

Le mirage humain

Dans ce monde erroné, dans ce peuple insincère,

Seuls tes mots me rassurent, inspirant tous mes vers,

Offrant mon cœur damné, à ton âme embrasée,

Et mon amour perdure, à travers les sentiers...

 

Ton regard s'est gravé, dans le creux de mon être,

Exaltant sans encombre, l'apogée de ma flamme,

De ma vie embrumée, dont Cupidon est maître,

Le murmure de ton ombre, a fasciné mon âme...

Dans les montagnes hautes,

D'une passion sans fin,

Le mal n'est qu'illusion,

Un simple songe amère...

Notre seule utopie,

A travers ce brouillard,

Je la vois s'épanouir,

Dans les plaines embellies,

D'un horizon nouveau...

Le temps intemporel,

S'accaparant de nous,

Et submergeant notre âme,

D'une chaleur intense...

Nuisant parfois notre être,

Comblant parfois l'essence,

De ces sentiments pures...

Accable une chimère,

Que l'on pense imparfaite.

Mais le mirage humain,

Est une folie charnelle,

Dont nous avons cédé,

Notre corps et notre âme,

Dans cette songerie,

Réelle et éternelle.

Un jour je suis née, depuis j'improvise.

L.P

Site officiel

  • w-facebook
  • w-tbird